Un vent de changement souffle à Forêt modèle du Lac-Saint-Jean
2012-11-20

 

Mashteuiatsh, le 15 novembre 2012—Plusieurs changements sont prévus pour les années futures à Forêt modèle du Lac-Saint-Jean (FMLSJ), alors qu’un nouveau président prend place à la tête du conseil d’administration, et que l’organisation se donne de nouvelles priorités, visant à avoir davantage d’impacts concrets auprès des communautés.

M. Jacques Asselin, président de FMLSJ

Membre du conseil d’administration depuis sa fondation en 2007, c’est monsieur Jacques Asselin qui a succédé à Mme Colette Robertson, à titre de président du conseil d’administration de FMLSJ. Maire de la municipalité de La Doré depuis 2001, M. Asselin a principalement fait carrière dans les domaines de l’emploi, des relations de travail et des ressources humaines, entre autres auprès du gouvernement fédéral et provincial, ainsi que dans les secteurs de la forêt, du sciage et des pâtes et papier. Homme impliqué, il est le représentant de la MRC du Domaine-du-Roy dans plusieurs dossiers stratégiques, dont la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean. Il présidera donc FMLSJ, en compagnie de M. Édouard Robertson et de M. Marc Laprise comme vice-présidents, de M. Carl Robertson au poste de secrétaire-trésorier et des 5 autres membres du conseil d’administration. Mme Colette Robertson ne siège quant à elle plus au C.A. et occupe désormais le poste d’ambassadrice internationale de FMLSJ.

 

Des résultats concrets pour les communautés

Souhaitant augmenter de manière significative l’impact de ses travaux auprès des communautés, Forêt modèle du Lac-Saint-Jean a déterminé de nouvelles orientations qu’elle compte mettre de l’avant pour les prochaines années. « Le développement de partenariats externes sera essentiel afin d’élargir notre base de financement; ce qui permettra la réalisation d’un plus grand nombre de projets. Aussi, nous mettrons en œuvre des projets qui permettront de mieux préparer les acteurs du milieu forestier à la prise en charge de la forêt régionale et comptons privilégier les secteurs de recherche, d’expérimentation et de communication ayant le plus fort potentiel de création d’activités économiques; le tout dans le but d’atteindre notre principal objectif, qui est de permettre aux communautés de continuer à vivre de la forêt», de dire M. Jacques Asselin.

Tout d’abord, la biomasse sera l’une des sphères d’activité principales de FMLSJ, autant pour son potentiel en production d’énergie, que pour son potentiel en production d’extractibles. Des projets d’analyse du potentiel et des contraintes de la biomasse permettront de déterminer les meilleures avenues pour son exploitation et encourageront une utilisation efficiente de celle-ci. D’autres projets se concentreront quant à eux sur l’étude de la biomasse concernant la production d’extractibles, principalement à des fins de commercialisation. L’objectif est principalement de découvrir des composés actifs pouvant être utilisés dans le domaine pharmaceutique, cosmétique ou nutraceutique.

La foresterie communautaire est un autre secteur d’activité de premier plan pour FMLSJ. L’objectif est de donner les moyens aux communautés de pouvoir prendre en charge la forêt; autant par des projets favorisant une meilleure gestion de la ressource, que par des projets valorisant son utilisation. Ainsi, FMLSJ mettra entre autres l’accent sur le développement d’outils permettant une meilleure gestion de la forêt et sur le concept de forêt de proximité.

Un troisième secteur privilégié pour les prochaines années sera celui des produits forestiers non ligneux (PFNL). Par la recherche et l’expérimentation, FMLSJ tentera de favoriser l’exploitation de ces produits au fort potentiel commercial. Par exemple, dans les dernières années, des projets d’inventaire, de commercialisation, de transformation et de surgélation des champignons forestiers ont été réalisés avec succès, et FMLSJ compte poursuivre sur ce sujet, avec un projet visant le développement de connaissances sur l’écologie de certains champignons forestiers afin de développer des marchés innovants. Aussi des projets sur les plantes médicinales autochtones ont été faits afin d’inventorier et d’accroitre les connaissances sur celles-ci. Du 2 au 4 mai 2013, FMLSJ organisera d’ailleurs un colloque sur le sujet, afin de permettre d'échanger les connaissances et de discuter des enjeux reliés à leur diffusion et leur utilisation.

Rappelons que la mission de Forêt modèle du Lac-Saint-Jean est de mettre en commun l’expertise et les connaissances de tous afin de trouver des opportunités communes qui permettront de développer et mettre en valeur les ressources du milieu forestier, pour que l’on puisse continuer à vivre de la forêt, autrement. Regroupant les MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine ainsi que le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean, Forêt modèle permet de créer des activités et des projets de recherche et de développement pouvant mener à de nouveaux modèles de mise en valeur des ressources du milieu forestier et à des emplois durables en forêt. Visitez le www.fmlsj.ca pour plus d’information.


 
« Retour
Nouvelles

» Toutes les nouvelles